La Jérusalem terrestre

Posted by By at 27 mars, at 19 : 57 Print

Des peuples assiégés et des buissons malingres,
Presque autant de pèlerins, de ruines et d’antiques,
Tous sur un même chemin sans être identiques
Et des esprits chagrins qui guettent l’hallali.

Aux prières des fidèles réponds celle des armes,
Aux larmes des humains, la sécheresse des Dieux.

Tant d’illumination, tant de mystique,
Qu’au seuil des sacrements, tous deviennent amnésiques
Et pour défendre leur temple, s’improvisent démons.

Au jardin trois fois saint, le loup dévore l’agneau,
L’agneau devient un loup et cette fable cruelle
N’a de cesse que de tout anéantir.

in Bikini Prose

poèmes , , , ,

Related Posts

Les commentaires sont fermés, écrivez-moi…

Suivez-moi sur

Contact